Identification

Russule noircissante
Russula nigricans
Russulaceae
Il apparaît gris foncé à noir sortant de la végétation le chapeau souvent très sale, couvert d'humus et de morceaux de feuilles ou de brindilles collées sur le chapeau.

En détail

7 à 20 cm, convexe puis plan charnu, rigide puis devenant cassant devenant souvent déprimé en entonnoir ; sous-couche blanchâtre marbrée de gris fuligineux ou brunâtre, devenant rapidement noirâtre ; marge épaisse enroulée vers les lames, lisse, restant blanche plus longtemps que le reste, veloutée par temps sec et souvent craquelée.
lames très espacées, inégales, très étroites, séparées par de nombreuses lamelles, fragiles adhérentes au pied, blanchâtres ou de couleur jaune pâle, puis elles deviennent brunâtres et finalement noires en commençant par l'arête et par l'extrémité extérieure.
court, massif, blanc puis de plus en plus gris et noirâtre, plein, puis rempli d'une moelle cotonneuse.
Chair dure très fragile, blanchâtre, au toucher, cassée ou coupée, elle devient très rapidement rouge sang puis noirâtre en quelques instants. quelle que soit la partie du champignon cassée ou coupée, elle change de couleur comme la chair. Odeur légère de fruit ou de tonneau de vin, Saveur douce, mais celle des lames est un peu âcre. La plupart des ouvrages sur les champignons la donnent comme comestible de mauvaise qualité, ou médiocre, cependant les jeunes spécimens bien sains, sautés à la poêle avec des lardons et des oignons font un plat savoureux.
de juin à novembre
Comestible
blanche
très commun en forêt sous les feuillus et les conifères

Images

Aucune image trouvée pour cette espèce.